dimanche 29 juillet 2018

J'allais à la boulangerie, à la fromagerie, à la librairie, au café.

Je ne sais pas comment j'ai pris telle photo , à tel moment, ni pourquoi. J'allais à la boulangerie, à la fromagerie, à la librairie, au café ; il y a des choses qui me plaisaient, je prenais des photos. Je ne sais pas si j'ai réussi à faire ce que je voulais : je n'ai jamais su ce que je voulais faire.
Saul Leiter

Saul Leiter /  Le flâneur d’un monde flottant



Les papillons de nuits

Antoine Leclerq

Les papillons de nuit - le site

vendredi 27 juillet 2018

Ah! je reconnais, c'est où déjà ?

Parfois, devant une merveilleuse photo, une miraculeuse harmonie, un cadrage au cordeau, digne d'un bâtisseur de pyramide, on s'exclamait : << Ah! je reconnais, c'est où déjà ?>> . Je m'emportais : << Mais on s'en moque où c'est, ce n'est pas ça qui compte ! L'humour, la poésie, le cadrage , la lumière,  bon sang ! >>. J'étais l'artiste incompris d'un art incompris, la double peine, les menottes et la camisole, et je dévisageais alors mon interlocuteur comme s'il était entré dans une église un casque audio sur les oreilles, l'empêchant d'entendre, de ressentir le véritable message de l'ouvrage.
Franck Courtès
La dernière photo
p.126
JC Lattès


Snaarmaarwaar


lundi 23 juillet 2018

lundi 9 juillet 2018

Commencer à préparer l'automne

Je repars sur la D481 pour exposer vingt souvenirs au pays des vaches et des chênes. Il y a du bouleau aussi.